quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/12/2016

Rayon de soleil!

Comment invoquer un rayon de soleil particulier alors que depuis quinze jours il nous inonde avec une vigueur insolite, il faut dire qu'hier matin il faisait plutôt frisquet, les bords des rivières se paraient de givre et les premiers marchands de plein vent frissonnaient en montant leurs fragiles abris, j'eus la surprise d'être interpellé alors que je passais près d'un étal en plein aménagement:

- Alors on ne dit pas bonjour à sa nièce?

J'hésitais, surpris et ravi que ce soit une belle fille qui me hèle, mais c'était Manon! la fille de ma soeur étalant ses trésors: sacs à main écharpes, porte-feuilles, calicots bariolés, le tout du  meilleur goût!

en la voyant aussi décidée je pensais tout de suite à sa mère, le même punch, cette énergie potentielle, cet esprit de décision, on discuta un moment et je lui parlais de la journée mémorable qui nous avait réunis en lui demandant ce qu'étaient devenues les photos qu'elle nous avait montrées, elle n'avait pas mon mail et je me fis un plaisir de prendre le sien afin qu'elle m'envoyat ce petit trésor!

Le reste de la matinée ne fut pas du même acabit, les grandes surfaces de la route de Pau nous engloutirent dans leurs immenses dépôt, toujours le même fourbis, pas un seul vendeur à l'horizon pour nous renseigner, une, deux trois quatre pour finir dans la cathédrale de Saint Édouard, ce temple du consumérisme où les travées sont pavées de milliers d'articles, mais  croire que nous étions inspirés nous nous tirâmes sans trop d'encombre de ce piège,

L'après-midi consacré au bricolage me laisse à présent un goût un peu amer, j'ai perdu cette foi qui a longtemps guidé mes années, cet internement me pèse...

heureusement qu'une éclaircie vint éclairer la soirée lorsque je reçus les photos de la journée inoubliable, beaucoup d' amitiés, d'amour et de partage...

 famille.jpg

08/12/2016

Elles sont formidables!

Qui me diriez vous? pour une fois ce sont nos poules que je hisserai sur le pavois! après le carnage de la basse-cour nous étions en droit de nous lamenter en songeant à la pénurie d'oeufs qui allait en découler!

eh bien les quatre survivantes ont relevé le gant et depuis pratiquement tous les jours nous récoltons trois oeufs, preuve de leur bonne disposition et de leur gratitude!

Mais depuis nous avons fait "rentrer" quinze jeunes poulettes et ces dernières particulièrement voraces vont s'approvisionner dans la mangeoire des "grandes", pillant allègrement la pitance!

Cela m'a d'ailleurs valu une scène cocasse hier soir, alors que je les invitais à entrer dans leur poulailler je les voyais qui refusaient, curieux j'allais voir la mangeoire et bien sûr elle était vide, je m'en fus donc la remplir et sans hésiter elles intégrèrent leur logis!

pas sotte ces poules formidables!

07/12/2016

Sagesse...atavique?

IMG_4579.JPGToujours réjouissant de converser avec Joseph de Hitte, cet homme que les années semblent effleurer, toujours bon pied bon oeil à l'approche des "nonante", ce matin alors que j'allais soutirer le lait il était en service commandé et nettoyait scrupuleusement un petit potiron, il peut aisément exercer deux activités simultanément et adore discuter!

Il avait vu les images de pollution parisienne et compatissait de façon un peu hypocrite, le village rue, sur le coteau est bien à l'abri de ces miasmes, la chaîne royale s'étalait devant nos yeux, quelques fragments de nuées tentaient bien de s'accrocher aux sommets, sans conviction, le soleil rayonnait déjà sur ce village heureux et Joseph jubilait,

je luis parlais de sa vigne il me dit commencer à avoir des soucis pour se servir du sécateur, un brin d'arthrose, je lui conseillais le sécateur électrique.

il sourit et me répondit qu'il risquait de se tailler, avec le sien quand il sentait la lame mordre il s'arrêtait, tandis qu'avec l'autre...

Et puis qui sait,  peut-être que l'an prochain on va l'arracher! surtout que les jeunes maintenant ne boivent plus de vin, de l'eau et pire ces boissons sucrées, ce whisky, ce Coca-Cola, tous des produits chimiques là-dedans!

Je rompais l'échange sentant que le propos allait dériver, s'égayer sur des voies secondaires, ces chemins vicinaux qu'il parcourt depuis l'enfance, nous avions encore du pain sur la planche et la remontée de Larret avec le passage du gué encore emmitouflé de gelée!

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique