quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/07/2016

Au moment opportun...

...Comme dans un western !

Hier matin j’ai aperçu les « maïsculteurs » commencer à déployer leur matériel d’arrosage, stocké dans un coin du champ la pile de tuyaux attendait sagement, travail fastidieux et lassant que cet assemblage de tubulures, mais les quelques jeunes exploitants ne travaillent plus comme leurs parents, ils mesurent l’hygrométrie du sol, regardent les pluviomètres, les courbes de statistiques, les abaques qui leur indiquent que la pluie tombée la nuit précédente n’est pas suffisante pour garantir  un rendement de 110 quintaux à l’hectare ! Eh oui le maïs ne sert plus comme autrefois à alimenter les volailles de la basse-cour, les bovins de l’étable, on n’écime plus les longues tiges pour en faire de l’aliment pour le bétail, on raisonne en terme de rendement, de productivité afin de rentabiliser l’investissement représenté par le prix de la semence, les quintaux d’engrais, nitrates et autre défoliants censés éliminer les « mauvaises herbes » !

Pourtant les aides de l’U.E. se sont raréfiés, on essaie de limiter l’exploitation de cette céréale dévoreuse d’eau, on impose des quotas et la culture de blé, d’orge et de tournesol !

Vu la sécheresse ou du moins la diminution des précipitations les « jeunes » ont bâti une « guitoune » afin d’abriter un gros moteur pour alimenter les points d’eau et de là les lances d’arrosage, cette construction n’est guère esthétique, surtout pratique, l’agriculture et la maçonnerie ne sont pas toujours compatibles !

Par contre depuis que tout ce réseau a été mis en place nous avons assisté à beaucoup d’étés pluvieux et le matériel ne semble pas pour l’instant amorti, quelques timides arrosages au mois de septembre, quand arrive ici  une saison plus sèche, de quelques mordus du rendement et c’est tout !

J’ai vu dans cette pose de tuyaux comme un signe prémonitoire,

  • A présent il va bien pleuvoir !
  • Tout comme dans les westerns de nos jeunes années, quand le fort Apache était prêt à tomber aux mains des hordes de sauvages peinturlurés on entendait le clairon de la cavalerie !
  • Et cela n’a pas loupé gros orage nocturne et pluie à gogo, le jardin est ravi, les vacanciers moins, l’été bigourdan est fidèle à la tradition !

12:24 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique