quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/08/2016

quand l'orient...

...se teinte de rose, le cycliste est déjà parti sur les routes, petit décrassage matinal pour voir si la machine fonctionne bien, il a délaissé les coteaux pour essayer de fixer l'instant magique où le soleil quitte l'abri des collines pour venir transfigurer le paysage, la chaîne impavide vire lentement, le gris se déguise en une teinte pourpre, un petit clin d'oeil au Balaïtous, toujours affaissé sur lui même, va-t-il enfin se réveiller ce paresseux? il semble peu pressé de retrouver le cercle de ses vassaux, l'Ariel, le Gabizos vont à leur tour retrouver ce cercle magique qui enserre le val d'Azun!

De l'Azun à l'Azur il n'y a qu'un pas vite franchi par la clarté montante, en parlant du Balaïtous me reviennent quelques souvenirs, je ne l'ai jamais gravi mais je sais qu'il y prit deux vies, un ancien camarade d'école oublié puis retrouvé et un jeune gendarme de montagne qui paya ainsi un lourd tribut à sa passion!

d'autres ont conquis ce sommet, toujours redoutable et en gardent un souvenir ébloui, de mon côté je le contemplais depuis le refuge de Larribet, de Larribet à l'arrivée il n 'y a qu'un pas vite franchi mais il reste plus de 1600 mètres à franchir, une paille!

16:49 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Tu me fatigues. ça commençait pourtant bien, le levant, le rosé qui caresse , de loin nos Pyrénées
et puis, zou, tu enfourches, je traîne péniblement derrière, les efforts me fatiguent, si tu savais ! no sport ! comme Churchill

je bulle, je regarde passer les agités , un bon bouquin, la chaise longue, la sieste, c'est mon zou à moi, mais je t'admire ! .de loin, rien que d'y songer, j'ai mal aux mollets

Écrit par : fanfan du fatras | 11/08/2016

J'aime aussi buller, je sais aussi m'arrêter, regarder les autres, profiter d'un livre, je lis en ce moment Foenkinos, "séparations" cela me plait assez cet humour décalé, un peu déroutant parfois mais réjouissant, le vélo est un défouloir!
donc continue de buller en admirant les surfeurs et autres amateurs d e paddle!

bises
Dédé

Écrit par : Andre | 11/08/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique