quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/08/2016

Ils partirent à sept...

team.png...et par un faible renfort

se retrouvèrent à huit

en arrivant au port!

La route est longue depuis la Belgique pour arriver au pied des Pyrénées, toute la doulce France à traverser, les autoroutes ont tracé une voie, sinon royale du moins pratique, pour éliminer les innombrables nœuds du parcours mais ce n'est pas toujours une partie de plaisir! 

le ton cordial des écrits échangés avec Yves avait donné le ton et le séjour s'annonçait sous d'excellents auspices, nous trouvâmes tout de suite le tempo, l'humour belge n'est pas qu'un effet de style il allait rythmer les échanges tout au long d'un séjour réussi!

Même la météo s'était mise au diapason, les journées grises furent rares et n'entamèrent pas la bonne humeur de cet octet pétillant!

Ils apprécièrent les riantes rives du lac de Payolle où ils furent photographiés après avoir "escaladé" successivement l'Aspin et la Hourquette d'Ancizan ils se prélassèrent ensuite dans un paysage aussi lumineux que bucolique!

Gavarnie et ses murailles granitiques les impressionnèrent tout comme la cascade qui s'était mise en beauté pour rafraichir leurs front d'airain, point de mules à chevaucher, ils se préparaient physiquement pour affronter le plat de résistance du séjour, la montée vers le Lac Bleu vantée par leur hôte, arrivés au réservoir ils crurent à l'instar de leurs prédécesseurs avoir accompli la moitié du trajet, mais bien au dessus ils comprirent cette vérité : le but en montagne se fait désirer, on croit l'atteindre et il s'éloigne, sorte de mirage à leurs yeux fatigués, ils connurent enfin l'éblouissement de cette réserve aquatique que l'altitude sait si bien préserver!

Ils ne nous tinrent pas rigueur de cette épreuve que nous avions minimisée puisque nous fûmes invités à déguster des demoiselles du torrent de Lesponne, fort bien accommodés par d'experts chefs, la soirée fut fort agréable!

Bien d'autres péripéties émaillèrent ces quinze jours dont une escapade cycliste où Didier comprit que le Plat Pays n'était pas en ces lieux mais il démontra lors du retour dans la plaine que le grand Eddy avait fait des émules et que ses victoires à San-Rémo s'acquéraient souvent dans la descente du Poggio!

Nous regardâmes partir avec regret cette belle équipe, quelques images seront précieusement gardées pour les longues soirées hivernales!

la cordialité Belge n'est plus à démontrer et nous a enchantés!

 

09:12 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique