quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/09/2016

Brespailler!

Avant de choisir ce terme signifiant casser la croûte, j'ai jeté un coup d’œil aux différents dicos occitans et force m'a été de constater que ce mot n'y figurait pas!

Donc j'ai pris la désignation phonétique, celle que j'entendais dans ma jeunesse et au delà, pour parler de ce "cérémonial" qui hélas part en déconfiture! il faut dire que casser la croûte était une tradition rurale et comme cette ruralité est en déclin peu s'y adonnent encore, il reste quand même quelles poches de résistance, les chasseurs font partie de ces réfractaires et si vous passez par les bords de chemins vicinaux, sur le coup de 9, 10 heures, ils sont là le couteau à la main, la chopine à côté et ils brespaillent (petite remarque le s se dit ch en patois de chez nous)

autres sites conservateurs le tue-cochon et quelques souvenirs de brespaillage où l'odeur des côtes de cochons grillées et du "maigre" me fait monter l'eau à la bouche! à cette occasion on sacrifiait le petit-déjeuner traditionnel, le lait, café ou café au lait étaient oubliés, on se réservait pour ce repas de choix et de roi par la même occasion!

Le grand découpeur était chargé de sélectionner les bons morceaux de la bête refroidie, ensuite on vaquait aux affaires courantes, dégraissage, découpage en guettant le fumet annonciateur des agapes, ce n'était point la curée mais une joyeuse assemblée qui se pressait autour des assiettes fumantes, les bouteilles de vin étaient de sortie et là aussi on faisait une exception, on trinquait! on ne pouvait d'ailleurs pas partir ainsi, l'assiette de fromage circulait et la moindre des choses était d'attendre le dessert, la bonne surprise était l'apparition des beignets encore chauds, saupoudrés à gogo ils fondaient sous le palais!

En énumérant ces mets je songe aux nouvelles de la médecine qui circulent joyeusement sur le Net, vous y trouvez ainsi toutes les denrées que je viens d'énoncer dans la colonne mets peu recommandés par la diététique, point de graisse, de sucre, de fromage encore moins de beignets, haro sur l'huile frite!

!

Qu'importe ces interdits nous étions alors euphoriques pour repartir au découpage et à  la confection des saucisses, pâtés et autres boudins qui restent des grands moments de gastronomie!

cafe.jpgj'avais oublié l'indispensable café pour couronner le festin, je laisse un connaisseur l'apprécier

 

14:09 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique