quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/09/2016

une vallée incognita!

comme toutes les vallées cul-de-sac elle a longtemps souffert de cet état, les premiers randonneurs, les marcheurs l'empruntaient soit pour passer dans l'autre vallée, celle du Rioumajou en France, soit les  Pyrénéistes chevronnés grimpaient vers des sommets au nom exotique de Bachimala ou les Posets, ce dernier étant le second sommet pyrénéen derrière l'Anéto, pour les néophytes arriver aux granges de Viados est un moment d'émerveillement tant la nature revêt ici une forme de splendeur et de paix communicatives!

Nous avons un jour suivi les traces de ces "pèlerins", des jeunes nous  avaient parlé de leur découverte, ils gardaient un souvenir ému d'une escapade lors de la fête de Carnaval où ils avaient pu apprécier l'hospitalité sans fard des autochtones!

Une lieue après Bielsa une route anodine vous emmène à Plan et à Gistau, défilé d'abord rocailleux qui s'ouvre sur une vallée fort riante, un rio la draine et tout autour les peupliers, aulnes et autres feuillus prolifèrent sous un climat propice!

C'est là que nous avons rencontré et causé avec Félis berger d'une cinquantaine d'années, son troupeau l'accompagnait dans une vie sans passion et sans issue, en effet cette vallée est réputée pour être celle des célibataires,  je pense qu'elle a été jumelée hier avec le village d'Esparros, où jadis se déroula la kermesse des célibataires!

On parla un peu de sa vie, on devinait que ce n'était pas toujours drôle à l'heure où l'hiver rendait le passage du défilé difficile, il semblait d'ailleurs peu enclin à voyager et vivotait du lait de ses brebis vendu aux fromagers, peu de revenus mais aussi peu de besoins!

Scan0044.jpgJe lui parlais de la Retirada, l'exil d'une partie de la population Aragonaise vers la France pour échapper aux représailles Franquistes, son père l'avait évoquée, il avait vu passer ces hordes dépenaillées, obligées de jeter une partie de leur bien afin de pouvoir franchir le col d'Urdissetou et trouver une terre de "liberté"! mon ami Grégoire beau conteur m'en avait parlé, il avait huit ans quand il quitta son pueblo de Linas de Broto pour ce long exode !

Félis s'était un peu animé à cette évocation avant de sombrer à nouveau dans le mutisme que lui a fait connaitre sa vie d'esseulé,

nous le quittâmes alors,  émus par ses paroles et le récit qui l'avaient arraché quelques instants à sa solitude!

+

14:34 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

beau récit de géographie , de sociologie et d'histoire
liès à un endroit précis aux charmes naturels de la montagne
amitiès

Écrit par : ventdamont | 29/09/2016

Merci pour tes récits sur tes belles Pyrénées ! Tu es un formidable conteur et aussi un gentil blogueur !
Ton commentaire sur ma note m'a fait plaisir !
C'est ça l'amitié et c'est bien réconfortant d'avoir des amis !
Merci André , bonne journée ! Bises huguette

Écrit par : macary huguette | 30/09/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique