quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/10/2016

Evolution du paysage

IMG_4548.JPGOn parle de plus en plus de l'évolution climatique, avec sans doute une grande part de raison , mais on évoque moins l'évolution du paysage, une partie de ce changement est due à l'homme, la construction de maisons, de supermarchés hors agglomération est un des facteurs qui ont une incidence sur, sinon le climat, du moins sur les facteurs de risques induits par le bétonnage et le bitumage à outrance, songez que en dix ans on détruit en terre cultivable, forêt ou friche la valeur de la surface d'un département!

Bien souvent aussi ces constructions sont faites sans tenir compte de règles simples, celles de la sagesse d'abord, nos aïeux n'auraient jamais construit sur des terres inondables, sur des coteaux exposés à tous les vents, d'autre part ils ignoraient le goudron, surtout le fait que non perméable il favorise les risques d'écoulement des eaux et les catastrophes induites par ces torrents qui déferlent dans les vallées!

Passons et parlons plutôt de l'évolution de la végétation par l' intrusion de certaines espèces invasives, les bords de route, des cours d'eaux sont squattés par le phytolacca, la balsamine et la reine des prés, souvent au détriment des autres espèces végétales moins rustiques!

Autre élément invasif le bouleau, arbre à croissance rapide, qui se développe sur les collines argileuses , il a remodelé l'aspect de Carpies petit promontoire  qui lors de mon arrivée en ces lieux était recouvert de fougères, autre espèce invasive qui se développe sur les terres acides, donc ces bouleaux ont lentement, tel un mal pernicieux, pris possession du coteau, les fougères et autres ronces n'ont pas pris ombrage de cette intrusion, ont continué de proliférer sauf en certains endroits où les chasseurs ont défriché afin de pouvoir accéder aux gites du gibier, en d'autres temps des amateurs de cascade à moto ont aussi tracé une piste qui depuis est surtout empruntée par les vététistes, joggeurs et autres marcheurs!

Par contre nous allions à l'époque chercher le champignon, ce bolet à tête noire en ces endroits encore préservés mais depuis quelque temps nous revenons bredouille de ces promenades, pourquoi? difficile à expliquer et à comprendre, malheureux pour les chercheurs et amateurs de ces mets délicieux!

par contre le charme du sous-bois persiste, tout n'est pas noir dans la vie et le photographe y trouve son compte!

 

 

07:28 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique