quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/10/2016

Un parfum d'épopée.

C'est celle qui aboutit à l'édification de l'observatoire du Pic du Midi à 2877 mètres d'altitude! Le choix du site fut déjà l'objet d'une longue maturation, dès la fin du XVII ° siecle, un pionnier s'en fut sur ses flancs, établit un camp de base au col de Sencours dernier chaînon avant  le sommet, François de Plantade y fit quelques observations météo, nota la luminosité exceptionnelle de l'air, s'enticha de ce coin si bien qu'il y mourut à l'âge respectable pour l'époque de 71 ans, le col y comporte un sommet à son nom, les années passèrent d'autres scientifiques y gravitèrent dont le célèbre Ramon de Carbonnières, botaniste et physicien qui y grimpa une trentaine de fois en un an!

Sencours restait quand même l'endroit privilégié et on y édifia un refuge qui connut des fortunes diverses puisqu'il fut mporté par une avalanche l'année de sa création, des conditions météo très dure de l'hiver 1874 le firent abandonner de ses occupants gélés, il mirent plus de Quinze heure pour regagner les premières maison alors qu'en deux heures d'habitude l'affaire est pliée, il faut dire aussi que bien que le col du Tourmalet soit tracé aucune voie n'existait entre ces deux cols, l'accès s'effectua longtemps par le val d'Arize, 1500 mètres de dénivelé quand même...

Le véritable détonateur de l'édification des bâtiments essentiellement météorologique fut le général de Nansouty, quant tout gamin je parcourais la rue de Nansouty en courant j'ignorais quel était cet homme qui donna beaucoup de son temps, de son argent et de sa santé pour cette oeuvre! aidé par l'architecte Vaussenat il força le destin, créa des souscriptions pour un travail dantesque! rien que l'esplanade en 1875 à gagner à la roche avec les moyens rudimentaires de l'époque!

la première pierre fut posée en 1878 et le projet était en marche...

Pratiquement visible de partout du fait de son isolement le Pic présente ce cône impressionnant depuis le col dAspin, Hugo le décrivit ainsi :

"Un pignon de l'abîme, un bloc prodigieux-Se dresse,  aux lieux profonds mêlant des lieux sublimes!"

Volontiers emphatique le père Hugo mais traduisant aussi l'espèce de fascination exercée par ce sommet!

pico.jpg

 

06:37 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique