quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/10/2016

Toponymie et bizarrerie

gripp.pngParmi les noms de villages et de lieux-dits le nom de Gripp m'a toujours intrigué, quand il aborde ce passage l'esprit du cycliste est quand même plus préoccupé par la longue montée du col du Tourmalet et la toponymie est loin de ses préoccupations!

Mais il vient de traverser deux villages importants, Campan et Sainte-Marie de Campan qui résonnent du son des cloches des troupeaux, campanettas et autres campanilles et les lieux-dit évocateurs du patois de chez nous se succèdent : Saint-Roch, Galade, Rimoula, d'autres se sont rajoutés afin de faciliter le travail du préposé, un nom surgit un peu avant Gripp : Cabadur : Cap de l'Adour, l'une des sources du fleuve de la vallée!

Ce mystère s'est éclairci quand j'ai appris qu'au XIX° siècle un anglais du nom de Gripp avait acquis la seule auberge de l'endroit et, sans doute précurseur des émirs et autres milliardaires Russes ou Etats-uniens il s'était empressé d'acheter les autres maisons du patelin, qu'en fit-il? vu la pauvreté des autochtones cela ne semblait pas un achat rentable! Mais il obtint par cette hégémonie le privilège de posséder un lieu à son nom!

D'autres personnages plus obscurs mais néanmoins méritants devraient avoir au moins une stèle pour célébrer leurs exploits lors de la cinquantaine d'années où ils ravitaillèrent l'observatoire du Pic du Midi depuis sa création en 1880 jusqu'au années trente, ce sont ces porteurs qui lestés d'une trentaine de kilos sur leur dos les hissaient sur 1800 mètres jusqu'aux 2877 m célèbres du Pic!

Le plus célèbre fut sans doute  Jean BRAU-NOGUE, dit Jean de Gripp qui fit plus de 5000 ascensions! la plus difficile fut celle où il accompagna le fondateur de l'observatoire pris dans une véritable tourmente ils mirent 17 heures de descente  pour regagner leur camp de base, Jean ouvrant le passage des trois courageux, avec de la neige jusqu'à la taille!

jean.jpg

 

14:11 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je ne te prends pas en grippe pour autant. ..note loco-sympa....j'aime le côté guide touristico- historique.

Écrit par : fanfan du fatras | 29/10/2016

point de grippe mais un sentiment d'empathie en voyant ton genou!
tu as dû passer de sales moments, à côté de cela mes abcès sont de la roupie de sansonnet!
allez courage, le bout du tunnel n'est pas loin!
bises
Dédé

Écrit par : Andre | 29/10/2016

Je ne peux pas dire que ça s'arrange beaucoup. L'epanchement ne régresse pas, il y a ankilose, et ça fait mal,! J'espère trotter d'ici Noël. .....et échapper à la grippe,vaccin obligé. ....

Écrit par : fanfan du fatras | 29/10/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique