quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/12/2016

Dessin à Dessein.

preux.JPGJe crois avoir parlé de la détente et de l'extrême "zénitude " provoquée par la pratique du dessin, mais qu'en est-il du jugement porté par autrui sur ce travail?

Malgré les dénégations nul n'est insensible à l'opinion des autres, tout comme les critiques littéraires auxquelles les écrivains se disent la plupart du temps insensibles, ce n'est souvent qu'une attitude, une posture pour masquer l'intérêt qu'ils y portent!

Pour le dessin et la peinture j'avoue mon embarras parfois pour juger d'une œuvre, vous avez dû peut-être recevoir une vidéo circulant sur le Net émanant d'un peintre espagnol BELLOSO ADORNA Ruben, les portraits de cet artistes sont absolument incroyables de vérité, certains le compareraient au grand VELÁZQUEZ, on a d'ailleurs du mal à s'apercevoir que ce n'est pas une photo! c'est là où d'ailleurs le bât me blesse en effet quel est l'intérêt de dessiner alors qu'un excellent photographe réalise le même travail en bien moins de temps?

Cela nous remmène à la deuxième partie du XIX° siècle alors que les peintres impressionnistes avaient beaucoup de mal à faire reconnaître leur travail et que les peintres "classiques" tenants des siècles précédents méprisaient ces barbouilleurs sans talent!

On sait ce qu'il advint ensuite de ces jugements et du flair de certains connaisseurs qui tel le docteur GACHET faisait payer son travail par ces "maudits"!

récemment l'aff aire des tableaux de Pablo PICASSO "offerts" à son plombier a défrayé la chronique, mais elle émane d'un peintre reconnu...

Pour en revenir au jugement j'avoue mon profond embarras devant un tableau, pour déceler le talent il faut faire abstraction de ce que l'on voit et plutôt considérer ce que le peintre veut nous faire voir, cet œil particulier de l'artiste qui abolit le réel visible pour ouvrir d'autres horizons parfois difficiles à entrevoir pour les profanes!

j'avoue, c'est un euphémisme, ma perplexité devant les tableaux de la période cubistes de PICASSO, de Soulages, de Soutine...

Tout autant que je suis circonspect devant la réussite del señor Belloso...

de mon côté, loin de ces étoiles, je continue de gribouiller pour mon seul plaisir personnel, que je trouve essentiel!

 

10:12 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique