quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/01/2017

L'abandon de la montagne!

IMG_4751.JPGDans ce cas ce n'est point le quelconque abandon d'une vedette cycliste dans la montée d'un col, épisode anecdotique bien souvent mais, avec plus de gravité, l'état des pâturages et autres estives qui furent longtemps livrés au cheptel transhumant!

au début du XX° siècle d'immenses troupeaux de brebis, vaches participaient à un nettoyage actif des pelouses naturelles et permettaient ainsi un renouvellement harmonieux des herbages! depuis ce temps l'exode montagnard autant que rural a sévi et non seulement:

" ils quittent un à un le pays pour s'en aller gagner leur vie loin de la terre où ils sont nés..."
mais par voie de conséquence les troupeaux se sont fait rares, il reste bien sûr la transhumance des vallées mais cela relève  à présent plus d'un folklore que d'une entreprise de "nettoyage" des montagnes!

Alors l'herbe non fauché s'affaisse l'automne, se courbe sous la neige, revient jaunie au printemps et ne se renouvelle plus de manière "normale", non seulement le milieu naturel, le fameux biotope, en est affecté mais ces prairies abandonnées constituent de vrais dangers du fait de l'effet toboggan qu'elle provoque et donc responsable de glissades qui peuvent s'avérer meurtrière ou invalidante!

je ne parle pas ici non plus des avalanches induites par les couches neigeuses exposées au redoux et aux dégâts occasionnés par ces coulées!

Que peuvent faire alors les rescapés de l'exode? du fait de l'abandon des terres ils ont récupéré beaucoup de surfaces mais ne possédant que deux bras et un matériel souvent sommaire ils recourent à l'écobuage, cette pratique de faire brûler l'herbe, bien souvent interdite! mais allez sévir et chercher le pyromane par nécessité?

la période de sécheresse actuelle rend le phénomène encore plus grave car non seulement des centaines d'hectares de prairie et de forêt partent en fumée, mais on parle aussi de pollution par les particules fines, sans compter le recours aux canadairs et 'argent englouti par les tonnes d'eau déversées!

pourtant que la montagne est belle!


podcast

 

10:32 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique