quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/01/2017

Un mur de paille...

...ou un pur de maille pour les amateurs de contrepèterie!

Alors qu'un cycliste dévalait le hameau-rue de Larret, avec la prudence de mise tant la route étroite et pentue peut réserver des surprises, il vit devant lui un camion qui obstruait le passage, quelle hauteur de bottes de paille? trois mètres? peu de passage pour la voiture venue du gué et qui attendait patiemment la manœuvre du chauffeur pour pénétrer dans le domaine!

Nous avons connu, il y' a une trentaine d'années le goudron qui s'arrêtait à la dernière ferme justement approvisionnée ce jour! On profitait des longues soirées printanières pour taquiner le vairon, un pique-nique champêtre clôturait cette sortie, à l'époque on rêvait d'une petite maison, loin du bruit et de l'agitation pour goûter aux joies d'une existence champêtre  sans tracas!

depuis quelques "riverains" ont sans doute protesté contre le fait que cette route cul-de- sac interdisait un raccourci bien pratique, véritable toboggan tout de même qui voit parfois quelques fous furieux dévaler la pente au grand dam des basse-cours affolées et des chiens rugissant!

C'est le progrès et le fermier s'est adapté à la modernité en créant une stabulation, l'avenir de la ferme étant assurée un gros cheptel rumine depuis, viande sur pattes, point de traite ici!

Je songeais, un brin poète, au nombre de maisons en paille qu'aurait pu confectionner le petit cochon de l'histoire!

Mais foin du loup, le vélo est passe-partout songeais-je en me glissant entre ce mur végétal et le talus, il fallait encore grimper jusqu'au sommet du coteau par une pente rude, le vent favorable m'aida un peu vers les hauteurs, ce n'était pas de trop tant la ligne droite de la route autorise beaucoup d' excès de déclivité!

 larret 001.JPGPar suite d'un manque de crédit on n'a pu bâtir un pont, c'est un gué, parfois inondé, qui assure le passage, ce jour là le vélo devint amphibie pour éviter une rude remontée afin de changer d'itinéraire!

12:13 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique