quoi de plus dépaysant et de ravissant que de pique-niquer? de plus si le paysage, l'impression d'isolement renforcent le plaisir de la dégusta
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/01/2017

Il "coiffa" Merckx!

Il ne savait pourtant pas chanter le "barbier de Belleville" notre Michel, à moins que je ne connaisse point ce don de mon ami! mais il possédait quand même un don rare, celui de finisseur, le fameux et redoutable finish qui, à l'instar du punch chez le boxeur, est l'arme absolu de tout cycliste!

d'apparence frêle au premier abord il n'allait pas tarder à s'imposer sur le plan départemental où ses victoires le firent rapidement monter dans les catégories, il s'enhardit pour affronter les meilleures "gâchettes" régionales!

Considéré comme l'intellectuel du peloton il fit l'école normale de Lescar et remporta cette année le grand Prix du Kiosque en usant de ruse et d'intelligence, se sachant un peu juste sur le plan physique il devança les grimpeurs dans les descentes afin de se ménager une marge d'avance pour "gérer" les montées, sa pointe de vitesse fit alors la différence sur les Allées où il triompha devant le gratin régional!

Par contre beaucoup de cracks de l'époque ne tenaient pas à passer pro, le statut de semi-pro était plus lucratif, c'était l'âge d'or du cyclisme et ces non-pros gagnaient bien mieux que les professionnels vu le nombre de courses d'alors!

Pourtant l'expérience pro tentait Michel, en pleine maturité il franchit le Rubicon mais découvrit un univers "pitoyable" si l'on considère que ce statut autorisait bien des dérives et malheur à celui qui ne se conformait pas aux règles du milieu, il courut peu et revint chez les purs l'année suivante!

je le côtoyais, brièvement, lors de ce fameux Kiosque qui ouvrait alors la saison sur route, une course disputée dans des conditions hivernales, nous abandonnâmes au portes de Bagnères frigorifiés!

C'est dans les critériums d'après tour qu'il eut son heure de gloire alors qu'il continua d'étoffer son palmarès chez les purs, ce jour là au critérium de Belvès il se permit de battre au sprint le cannibale dans la plénitude de ses moyens!

nous sortîmes quelquefois avec les cyclos coureurs de l'Edelweiss et j'eus la chance de devenir son ami!

 

16:35 Écrit par dede | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

HE BIEN ! je puis vous dire que çà fonctionne mon abonnement à vôtre newsletter !!! le temps de vous écrire et aux autres, je viens de recevoir de chez vous, 20 mails de vos 20 dernières notes ! dommage des commentaires sont fermés ...

Écrit par : Lady Catherine | 29/01/2017

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique